Portraits-rencontres

[Rencontrons-nous] Jacinthe.

Samedi 9 juin, Château-Richer, 10h30 heure locale.

Jacinthe. Oh Jacinthe.

Pour être honnête, c’est en pensant à Jacinthe que j’ai réalisé à quel point les rencontres que l’on peut faire peuvent être précieuses et marquantes et qu’il est important d’en garder une trace. C’est pour cela que ça me tiens à coeur de publier son portrait en premier, même si ce n’est pas la première que j’ai questionné.

Jacinthe c’est une force de la nature. C’est une femme de presque 65 ans qui est tout le temps sur le pont. De l’érablière au jardin en passant par la cueillette des patates, la cuisine, le badminton, les quilles, les livraisons de produits de l’érable, et tant d’autres choses encore. Toujours en activité, surtout pendant le temps des sucres où il n’est pas rare de la voir battre du beurre d’érable et remplir des cornets jusque (très) tard dans la nuit (et c’était parfois jusqu’au petit matin dans le temps).

Impossible de ne pas mentionner la gentillesse de Jacinthe. C’est le cœur sur la main qu’elle nous a toustes accueilli-es à l’érablière, mais aussi accueilli-es dans sa vie. Et dans celle de sa famille. Pour mon anniversaire, elle est même venue me chercher à mon HelpX suivant pour m’emmener dans un restaurant végane, qu’elle a trouvé en sollicitant sa soeur. C’est vraiment juste un des plus adorables gestes qu’on ai eu envers moi. Et c’est ça Jacinthe.

J’ai passé 1 mois et demi avec Jacinthe, on a eu le temps de beaucoup discuté du Québec, de sa vie ici. Elle m’a permis de mieux comprendre ce bout de pays, de dépasser la vision idéalisée et romancée que beaucoup en rapporte, tout en ayant aussi beaucoup de reconnaissance et d’attachement pour cette région, et ce pays. Elle m’a aussi beaucoup parlé de son fils Edouard, de leur relation toute en douceur et surtout remplie de fierté maternelle. Son sourire lorsqu’elle parle de lui n’a d’égal que celui qu’elle arbore quand elle vous montre l’album photo de leur traversée ensemble du Canada.

Jacinthe c’est aussi une personne qui n’aime pas les photos, alors les portraits seront plutôt de dos, plutôt discrets. Et Jacinthe, ce n’est pas quelqu’un qui aime se mettre en avant et parler d’elle, vous le verrez bien avec des réponses courtes et sans fioritures.

Pourtant, elle n’hésitera pas à parler longuement des autres, ou de son pays, de son environnement. C’est ça Jacinthe, les autres d’abord et après on verra.

Et puis Jacinthe c’est aussi ma dealeuse de beurre d’érable, alors bon, vous imaginez quelle place elle a dans mon coeur.

DSC_8381

*** Attention, ceci est une retranscription avec du parler québécois à l’intérieur, préparez vous, c’est formidable (et encore, j’ai enlevé des expressions, et surtout vous n’avez pas l’enregistrement sonore ***

 

3 mots importants pour te définir ? Ils peuvent porter sur ton identité, tes convictions, ton corps, ton caractère, peu importe, quelque chose qui te semble essentiel pour te présenter.

L’amour de la nature

A l’écoute des autres

Passionnée dans toute : j’aime toute, pas grand-chose que j’aime pas

Y’a-t-il une date particulièrement marquante pour toi ? Un évènement important qui a changé profondément ta vie ?

Le 9 juillet, la date de naissance d’Edouard. C’est drôle parce que quand Edouard m’a emmené les albums (des albums de photos souvenirs de leur traversée du Canada), je lui ai dit « c’est ‘plus beau cadeau que tu m’fais » et y dit « à part de moi » !

Qu’est-ce qui te rend fièr-e de toi ?

D’être capable d’être à l’écoute des gens

Que ferais-tu si tu avais plus de temps ?

Ooh un paquet d’affaires ! La priorité je prendrais le temps de lire, oh et faire rien ! Faire rien ! M’assir au bord de l’eau et ne rien faire !

Voyager aussi, m’occuper de mes fleurs et avoir une belle cour, un beau par terre de fleurs. Parce que je commence au mois de juin-juillet et rendu au mois d’août, j’en ai qui pousse tout seul mais c’est pas ça que je voudrais aha.

Et si tu avais plus confiance en toi ?

J’aurais été cheffe d’entreprise, peut-être dans l’agriculture car j’adore ça

Ca signifie quoi « voyager » pour toi ?

Connaître l’histoire et la culture de gens ou de pays étrangers

Qu’est ce qui te motive dans le fait de voyager ?

Euh euh euh moi j’aime TOUTE, le problème il est là ! Voir l’architecture des lieux on va appeler ça de même… C’est sur que ça dépend, là je pense Europe. J’adore aller manger dans un bon restaurant, normalement je m’arrête à quelque chose de typique de la place, en Gaspésie par exemple, j’vais faire l’effort de manger du poisson.

Et si j’avais le temps, j’aimerais faire des randonnées, aller m’assir au bord de l’eau, randonner dans la forêt.

DSC_7035

Quel projet de voyage te tient le plus à cœur ? Pourquoi ?

OUI ! Au Pérou ! J’aimerais ça un jour, parce que je voudrais aller voir le Machu Picchu, je sais pas si ça va être dans 1 an ou dans 2 ans ou dans 5 ans, enfin faut que ça vienne vite parce que j’ai 64 ans là, mais il est dans mes plans. C’est depuis toujours, et j’ai un de mes oncles qui est resté au Pérou aussi.

Est-ce que tu as un objet un peu particulier que tu emmènes toujours en voyage ?

Non ! Que le nécessaire, oui ! Je peux trainer un livre, pour passer le temps quand il y a des temps trop morts.

Quel regard tu poses sur le monde qui nous entoure ?

Oh, ça c’est profond. La seule chose qui m’inquiète aujourd’hui, c’est qu’avec toute la technologie, est-ce qu’on va être espionné de tous les gestes qu’on va faire, est-ce qu’on aura plus de coins traquilles où être que avec nous autres.

Sinon confiance en la jeunesse, malgré que je trouve qu’ils éliminent la nature de plus en plus donc pfffff, t’sais de même je pense aux animaux, tantôt qu’estce qui va rester sur la terre pour vivre paisément.

Et aussi le gaspillage d’eau est-ce que tantôt les gens vont avoir assez pour vivre ? Ici il y a de la richesse, mais t’sais ça veut pas dire que dans 50 ans ou 100 ans il va rester quoi comme eau potable sur la Terre ?

C’est sur que ça c’est un bien, parce que la nouvelle génération est plus sensible sur ces points là faut être honnête. Y’avait une époque où Adrien il prenait un kleenex, il ouvrait la fenêtre et le jetait, à c’t’heure il le fait plus. Mais il le fait plus parce qu’à un moment donné c’est venu plus des jeunes, d’Edouard.

A ton avis, est-ce que tu as un rôle à jouer dans « changer le monde » ? SI oui, lequel ? Si non, pourquoi ?

Oui, tout le monde a un rôle à jouer, même si on pense que c’est aux gouvernements et aux chef-fes d’état. Le premier sur le coté environnement, si tu fais pas attention à l’eau, aux déchets que tu produits. Le premier c’est ça dans ma tête.

Te considères-tu engagé-e politiquement ? SI oui comment ? Sinon pourquoi ?

NON ! Parce que je vais juste voter, alors que faudrait que je je m’implique normalement activement, dans un parti. Le droit de vote c’est mieux que rien, mais c’est pas beaucoup.

Quelle est ta conviction la plus forte ?

La justice. Dans le sens que pour moi tous les être humains devraient avoir les mêmes chances, et c’est loin d’être le cas, même dans des pays supposément civilisés comme nous.

DSC_6845

Quel(s) conseil(s) voudrais-tu me donner pour le reste de mon voyage ? Ou même de ma vie ?

Profite à 100 % de tous les moment que tu vis, et essaye de trouver pourquoi des côtés négatifs, de chercher le côté positif. Souvent ça peut apporter des changements, qu’en réalité il faudrait qu’ils soient faits mais que … T’sais, même dans la difficulté, on doit trouver du positif, parce que par exemple tu peux avoir un divorce, et que c’est mieux qu’ça arrive, enfin façon de parler, mais t’étais peut-être pogné-e et que ça te permet d’avoir une liberté que t’aurais jamais eu à ce moment là.

J’veux dire y’a toujours un petit point positif dans le négatif, sauf qu’il est pas toujours évident à chercher, à voir mais y’a une expression qui dit  « Il n’arrive jamais rien pour rien ». Au lieu de maudire toute, on devrait s’arrêter. Bon c’est pas évident tout le temps de trouver le pourquoi, la raison, mais tu comprends-tu ?

 

Publicités

4 réflexions au sujet de “[Rencontrons-nous] Jacinthe.”

  1. Ah oui, je comprends pourquoi tu commences par ce portrait… Elle a l’air extraordinaire cette femme ! En la lisant, avec ses expressions, j’avais l’impression de l’entendre…
    Tu me fais penser à la citation de François Mauriac, qui dit « nous méritons toutes nos rencontres. Elles sont attachées la destinée et ont une signification qu’il nous appartient de déchiffrer ». Je ne suis pas une grande fan du concept de destinée, mais j’aime croire que certaines personnes ne sont pas mises sur notre route complètement par hasard…
    Merci pour ce beau partage en tout cas. J’ai hâte de lire les portraits suivants.

    1. J’aime aussi cette idée que certaines rencontres ne sont pas que le fruit du hasard, ou en tout cas, que certaines rencontres arrivent à une temporalité particulière, où on est prêt-e à les accueillir et à recevoir tout ce que l’Autre peut nous apporter.
      Merci pour suivre ce projet qui me tient à coeur. J’espère qu’il va durer, et que les autres portraits te plairont :)

Un avis, une critique ou un petit mot d'encouragement ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s