Canada, Carnet de voyage

[PVT] Canada. Chapitre 3 : le départ.

Des mois se sont écoulés depuis l’article du chapitre 2, et cela laisse probablement planer l’idée que j’ai passé mille étapes sous silence avant le départ.

Mais en fait non. On ne peut pas dire que j’ai beaucoup avancé dans mes réflexions. Alors les préparatifs ont eu lieu sans grande conviction ou implication. J’ai beaaaaaaucoup laissé trainer. A l’aide de plus ou moins bonnes excuses. Tout d’abord je me disais que je me laissais le temps de bien terminer mon travail avant de me projeter. Puis le temps de clore et digérer ce déménagement d’Ardèche. Puis les fêtes de fin d’année. Puis l’attente des soldes pour les derniers équipements. Puis, puis, puis.

Prendre mon temps sur des préparatifs concrets me tenait à l’écart du noeud de cette histoire : est-ce que c’est une bonne idée ce départ ?

Parce que je n’ai toujours pas de réponses.

Au moment où j’écris, je suis assise dans la salle d’embarquement en attendant dans mon vol pour Montréal. Et je suis toujours sans certitudes sur mes envies, sur mes projets, sur mes pourquoi.

J’aurai voulu écrire un article dithyrambique sur ce projet, plein d’entrain, ou même au contraire, plein de rejets. Mais non, je suis coincée sur un ressenti un peu tiède, plein de doutes et sans projections.

Même si je dois bien admettre qu’une fois assise face à cet écran indiquant « Montréal », une pointe d’excitation, que je guettais depuis des mois, semble enfin naître.

10h15. « The boarding is going to start ». Ah, il est l’heure de se lancer.

A tantôt.

DSC_5019R

Publicités

7 réflexions au sujet de “[PVT] Canada. Chapitre 3 : le départ.”

  1. Bon voyage poulette ❤ Au final, ta posture n’est pas plus mal. Combien de gens s’élancent sur les routes ou immigrent avec trop d’étoiles dans la tête et s’écrasent arriver à leur destination qui ne ressemble, non pas à un rêve, mais somme toute à du quotidien dans un autre pays 🙂

    1. Merci beaucoup <3
      Et oui au final c'est ce qui me rassure dans cet état un peu tiède, c'est que je ne peux qu'avoir de belles surprises et surtout éviter trop de déceptions si les choses ne sont pas aussi extraordinaires que tout ce qu'on peut lire à droite à gauche quand les gens parlent de PVT. J'ai le sentiment que si on appelait les choses telles qu'elles sont (aka une immigration) les gens seraient sans doute fantasmeraient sans doute moins, parce que clairement en France on met pas les mêmes images derrière "immigration" et "expatriation" (qu'on emploie à tord et à travers d'ailleurs pour ces mêmes raisons d'ailleurs …). Et c'est sur que la routine peut très vite s'installer, ce qui n'est pas désagréable !

    1. Si l’occasion se présente je ne manquerais de te faire signe 😊 Mais entre nous il y a de grandes chances que ce ne soit pas en hiver 😂 J’espère que tu vas bien 😘

Un avis, une critique ou un petit mot d'encouragement ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s