A la découverte, Berlin

[A la découverte] de Berlin: entre Histoire, Arts et vibrations.

A mes yeux Berlin n’est pas une belle ville au sens classique du terme. Ville cassée, parfois abandonnée et délabrée, parfois lissée et dénaturée. Forcément 80 % d’une ville détruite par des bombardements il y a 70 ans combiné à la place numéro 1 des symboles de la guerre froide et des contrastes idéologiques capitalisme/communisme, on peut dire que ça laisse des traces. N’ayant que peu d’attrait à photographier les monuments classiques, le clic clac si familier de mon appareil n’a que peu raisonné dans ces rues. Pourtant, j’ai adoré Berlin. J’ai adoré son atmosphère, son histoire, je l’ai trouvé si vivante, intéressante, vibrante. Et donc bien belle.

Après quelques heures de train depuis Prague et l’affrontement d’une attaque de neige, j’arrive à Berlin en début d’après-midi, direction l’auberge à pied pour découvrir des le départ la ville. Je file ensuite rencontrer des exapts françaises dans une boîte de nuit. A 16h. Ambiance voiles, tapis et coussins. Avec de la nourriture (de l’houmous !) dans une salle. Et des toilettes magnifiques. Oui oui. Premiers instants dans l’ambiance décalée de cette ville, expérience intéressante. Je rentre tranquillement à pied jusqu’à mon auberge en découvrant le quartier d’Alexanderplatz. A l’auberge je vais rencontrer une brésilienne et un italien qui resteront tout au long de mon séjour et avec qui j’ai vécu quelques bonnes discussions mi-intéressantes mi-wtfesques (complot et vantardise offrant de belles perspectives aha) autour de quelques repas et quelques bières.

Le deuxième jour je commence ma journée par l’East Side Gallery, c’est-à-dire le lieu au sud-est de la ville où on trouve un morceau du mur de Berlin long de 1,3 km et qui sert de support à des oeuvres de street art. Une face du mur pour les anonymes, les gens de passage, bref, tout le monde. Et une face théoriquement plus protégée avec des oeuvres fixes (qui sont toutefois régulièrement vandalisées, donc actuellement en rénovation avec de nombreuses grilles devant, ce qui n’est pas des plus agréable …). C’est un endroit particulier, je n’y ai pas ressenti la symbolique du mur, plutôt une véritable expo de graff agréable. La présence d’une boutique souvenirs fini de me laisser franchement perplexe…

DSC_0012L

DSC_0152

DSC_0148

Je reviens ensuite à l’auberge, où après un déjeuner rapide, je rejoins mon guide et son groupe pour un tour de la ville à pied. C’est parti pour 5h de marche à travers les rues de la ville (et le froid !) pour découvrir l’ensemble des monuments les plus emblématiques de la ville avec des explications historiques et anecdotes à la clef ! Au menu: l’île des musées, Checkpoint Charlie (très décevant tant par ce que c’est que par la réalité commerciale qu’il représente …), le mémorial de l’Holocauste, le bunker d’Hitler, la Brandebourg Tor, le Reichtag, Gendarmenmarkt, et bien d’autres encore. Beaucoup de marche, et beaucoup d’échanges surtout. Très agréable. L’histoire de Berlin est dans les mémoires européennes parce qu’elle est intrinsèquement liée à l’histoire de la seconde Guerre Mondiale et à la Guerre Froide. Et ça se sent. Les mémoriaux et musées sont là pour le rappeler (et ceux que j’ai visité le font plutôt bien à mon goût) mais également les contrastes entre les quartiers, entre les ambiances. Tout au long de la journée, d’une rue à l’autre l’Histoire nous rattrapera autant que la construction d’un nouveau quotidien par différentes communautés côte à côte. Finalement, à la nuit tombée, nous nous quittons tous dans le métro un peu épuisés.

Le lendemain, le matin c’est direction le mémorial du mur et son musée. Et quel musée ! Très très riche. Des photographies, des documents audios et vidéos, des textes. C’était très intéressant, même si je n’ai pas pu tout lire/regarder. Je dois effectivement filer pour suivre un walking tour sur le street art de Berlin. Malheureusement c’est une déception, pas assez de visites de lieux vraiment alternatifs, pas assez d’explications sur la mise en place de cette culture à l’Est après la fin du communisme. En effet, le contraste Berlin Ouest – Est est flagrant tant à la chute du mur qu’aujourd’hui, les lieux ne se sont pas développés de la même façon, et c’est avec envie que j’aurai aimé plus découvrir cet aspect là de la construction du Berlin actuel. Bref, pas assez d’oeuvres et pas assez d’historique.

Le soir je file direction Postadamner Platz et son Sony Center qui se pare de lumières. Comparativement au reste de Berlin on peut dire que ça dénote. C’est de l’ultra moderne. Et je flâne également dans mon premier marché de Noël, avant de filer au second à l’Alexanderplatz, ses pâtisseries et sa patinoire.

DSC_0074

Enfin dernière journée complète à Berlin, je me lève très tôt direction la Brandebourg Tor avant les premières lumières du jour. Et là, je vais avoir une discussion improvisée très sympathique avec un photographe professionnel. Entre attentats, valeurs humanistes et voyages cette discussion sera passionnante et finit de me convaincre que se lever tôt et affronter le froid permet bien souvent de vivre de chouettes expériences. Ensuite, je vais repartir sur les pas du premier jour, mémorial, parlement. Mais aussi, direction le musée Topographie de la Terreur. Situé sur le site des anciens bâtiments de la Gestapo et SS, on y découvre de nombreuses explications et photographies autour de la seconde guerre mondiale et notamment sur la propagande, les SS, la police, et les différentes victimes du nazisme, le tout chronologiquement.

DSC_0250

Après cette pause historique qui chamboule toujours, j’ai arpenté les rues à la recherche d’oeuvres de street art et de « squats artistiques » (le Yaam, le Tacheless désormais fermé malheureusement, mais aussi des squats découvrables au détour d’une entrée dans une cour), un détour dans les friperies, dans les boutiques d’illustrateurs et petits créateurs. Et le soir, direction un bar avec d’autres expats françaises. Toujours autant de tapis et de coussins aha. Et surtout une jam session superbe (et de bonnes bières aha).

DSC_0268

Retour en mi-métro (dont le fonctionnement H24 est des plus appréciable) mi-à pied. L’atmosphère de Berlin en pleine nuit est très changeante en fonction des quartiers que j’ai traversé. Tantôt ultra-animé tantôt fantomatique. Mais ce fut agréable, très agréable comme balade nocturne. Et ça m’a conforté dans ma vision de Berlin, sur le pourquoi je la trouvais belle. Parce qu’elle était surprenante, parce qu’une rue à l’autre l’atmosphère était viscéralement différente, parce qu’elle donne l’impression que chacun apporte sa pierre pour consolidé l’édifice que l’histoire a malmené. Tellement de différences, dans les looks, dans les habitudes, les aspirations, les langues, ou les architectures. Un vent de désordre, un souffle de liberté. Vraiment, j’ai adoré Berlin.

Ah et juste en passant, Berlin c’est peu ou prou le paradis pour les végéta*iens. Du choix partout sans devoir aller dans des restos spécialisés, des saveurs de tout genre, des rayons de supermarchés franchement garnis. Bref que de la folle joie pour les papilles, à des prix plus que raisonnables.

Publicités

3 thoughts on “[A la découverte] de Berlin: entre Histoire, Arts et vibrations.”

    1. Oui c’est tellement agréable de se balader et d’avoir non pas un plat végane sur demande, mais tout une multitude et présenté tout aussi naturellement que le reste. Et quel bonheur pour les papilles aussi !

    2. Merci !
      Et oui c’est génial cette non prise de tête pour les repas ! Autant j’ai parfois cherché des restos spécifiques pour tester les petits plébiscités de la critique (grâce à Happy Cow), autant juste se promener, avoir envie un burrito et voir plein de propositions pour véganes c’est le paradis !

Un avis, une critique ou un petit mot d'encouragement ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s