Carnet de voyage, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande

You are the Dancing Queen(stown), young and sweet, only seventeeeeeen oooooh yeeeeah ! : Queenstown entre lac et montagnes.

Après mon dernier job en auberge de jeunesse à Tekapo, il me restait cinq jours à patienter avant le départ en roadtrip. Alors je décide d’aller directement à Queenstown, le point de départ décidé, pour découvrir les horizons avec mes jambes avant de grimper dans le van.

DSC_0102 (2)

Queenstown c’est une toute petite ville et pourtant c’est sans doute la plus vivante que j’ai eu l’occasion de voir. Vous comprendrez très vite que la majorité des gens viennent y faire la fête (ou skier en hiver), et même si ça a un côté agaçant (le retour bourré à 5h du mat dans le dortoir par exemple), le revers agréable c’est qu’il y a de la vie dans les rues après 19h. Et ça, ça n’a pas de prix pour moi !

Après, en soi, la ville n’offre que peu d’intérêt si vous ne souhaitez pas faire du shopping, louer des skis ou préparer des excursions de sauts à l’élastique/des tours de bateaux (ou de requins chelous)/ou quelques autres activités « à sensation ». Queenstown, c’est tout de même le miroir du tourisme lucratif en Nouvelle-Zélande, ils n’attendent de vous que de la consommation.

Mon côté punk « j’ai envie de faire les choses seule » me mènera tout de même dans quelques lieux sympas autour de la ville, et ce malgré un bon gros rhume qui m’a suivi pendant presque une semaine (les premiers jours dans le van, l’éclate !).

DSC_0159

Queenstown Gondola :

C’est le lieu classique visité. Un funiculaire vous y mènera contre moult deniers, ou alors vos petites jambes vous y porterons en 45 minutes – 1h à travers la forêt de pin (et non sans titiller vos cuissots). Arrivée là-haut, une jolie petite vue sur Queenstown, le lac et les montagnes environnantes, tout en se baladant autour de la piste de luge d’été.

Sans titre-1

Queenstown Hill :

Encore une petite grimpette qui mène à un autre point de vue sur la ville et le lac (spoiler alert: comme toutes les randos du coin aha). Une fois le « basket of dreams » dépassé, c’est des heures de solitude qui se sont offerts à moi. Pas un chat !

Sans titre-2

Ben Lomond Saddle :

Une des longues randos possibles autour de Queenstown. L’hiver étant encore là, c’est entre boue, neige et glace (et fièvre) que je m’aventure sur le chemin de Ben Lomond. Théoriquement il est possible d’aller jusqu’au sommet, mais la neige de l’hiver m’en empêchera. Je me suis donc contentée de bifurquer à droite et d’aller jusqu’au « Saddle », et ça valait déjà bien le coup !

Sans titre-3

Allez ensuite, on entre dans le vif du sujet, dans le nerf de la sciatique, bref, dans le road trip ! A la prochaine.

Publicités

Un avis, une critique ou un petit mot d'encouragement ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s