Jour 4: Krafla, Viti, Leirhnjukur et coulée de lave de 1984.

Réveil après une nuit difficile à cause du vent, mais sous la chaleur du soleil. Malheureusement, à peine le temps de se lever que le soleil a disparu, et le vent est de retour. C’est avec inquiétude que je laisse la tente au camping et que je file direction Krafla, son cratère et son aire géothermique. Arrivée 15 min plus tard, et c’est parti pour 3h30 de marche. D’abord à travers les fumerolles, le souffre, la lave encore fumante de 1984 du site de Leirhnjúkur. C’est extraordinaire, ce mélange de couleur orangé, jaune, bleu et noir, la vapeur omniprésente, les basaltes encore fumants. C’est un contraste très fort entre le bas très coloré avec des morceaux encore enneigés, le haut désertique oscillant entre noir gris et rouge et les montagnes alentour  la fois vertes noires ou encore enneigées.

DSC_0168

DSC_0202

Puis direction le cratère Viti, je remonte donc la route, m’arrête pour le point de vue panoramique sur la centrale géothermique de Krafla, et les montagnes environnantes. Toujours aussi saisissantes !

DSC_0235

Un lac turquoise impressionnant, bordé de neige. Je me décide à en faire le tour par la crête par la gauche. Et je ne regrette pas. Malgré de bons coups de stress lié à la peur de tomber (quelques pentes stressantes quand même), et au fait de faire ce tour toute seule par ce vent fort. Mais le soleil sort de sa cachette et donne une dimension toute particulière à ce site.

DSC_0351

DSC_0304

Et c’est avec un timing parfait que je reviens à l’arrêt de bus, le ciel se couvre et c’est une pluie démentielle qui tombe quand je suis dans le bus. Je devais de nouveau me rendre à Dettifoss pour voir sa petite sœur Selfoss, mais la pluie beaucoup trop intense m’en empêchera. Le retour à Myvatn toujours sous la pluie, la tente est toujours là mais le vent aussi. Après un nouveau changement d’orientation, je pars faire quelques courses à la station service et trouve un pain aux céréales délicieux, puis une bonne sieste. Au réveil je profite du mauvais temps pour m’occuper du chargement des portables, caméras et autres, je prends ma douche, etc. Le reste de la journée n’est pas à l’heure des randos.

Publicités

Un avis, une critique ou un petit mot d'encouragement ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s